Logo colibri Belloc

RGO

J’ai des reflux gastriques et remontées acides, pourquoi ? 

Tout savoir sur les reflux gastriques - Inconforts digestifs

« J’ai des remontées acides »

« J’ai des brûlures d’estomac »

S’il vous arrive de dire ces phrases, vous souffrez probablement de reflux gastrique !

Ce trouble concerne environ 20% des adultes et ils sont 10% à en souffrir quotidiennement.(1) De nombreux Français partagent donc votre inconfort. Mais bonne nouvelle : en identifiant les causes de ce phénomène, vous serez à même de l’éviter.

Que ressent-on quand on a un reflux gastrique?

Que signifie avoir un reflux gastrique?

 

Le reflux gastrique est aussi appelé reflux gastro-œsophagien (ou RGO). On parle aussi de remontées acides. Il intervient lorsqu’une partie du contenu de l’estomac remonte dans l’œsophage. Il peut être intermittent ou chronique et apparaître le jour comme la nuit. C’est un trouble qui peut être gênant, douloureux et à terme, contribuer à une inflammation de l’œsophage.

quels sont les inconforts liés au reflux gastrique ? 

Les signes du reflux gastrique se ressentent le plus souvent après les repas, la nuit en position allongée ou lorsque l’on se penche vers l’avant. On éprouve alors une sensation de brûlure (appelé pyrosis) ou de douleur dans la région de l’estomac et derrière le sternum. Il peut aussi y avoir des renvois acides, un goût amer dans la bouche, un hoquet, des éructations et une dyspepsie (sensation de mal digérer).

Si les symptômes du reflux gastrique se prolongent dans le temps, l’œsophage se retrouve irrité et la déglutition peut devenir difficile. Dans certains cas, on peut même observer de la toux, un enrouement, de l’asthme, des douleurs thoraciques, une gingivite, des caries dentaires ou des troubles du sommeil lorsque les brûlures d’estomac surviennent la nuit.(1)(2) Ces inconforts peuvent vite devenir gênants et difficiles à vivre.

Pourquoi est-ce que j’ai un reflux gastrique ?

Les causes du reflux gastrique sont multiples :

Un dysfonctionnement du système anti-reflux de l’estomac

Le corps humain est une formidable machine : l’estomac dispose d’un système qui empêche le bol alimentaire de remonter vers le haut. Pour cela, il se positionne à l’aide d’un angle bien particulier, et se compose d’un muscle appelé le cardia, situé à la jonction entre l’estomac et l’œsophage. Mais il arrive que ce muscle s’affaiblisse ou se détende, de sorte qu’il ne puisse plus remplir ses fonctions.

Le RGO n’est donc pas seulement le fruit d’une acidité trop importante dans l’estomac mais avant tout de la remontée de celle-ci dans l’œsophage pour laquelle il n’est pas protégé. En cicatrisant, le tube digestif rétrécit légèrement, ce qui peut entraîner des difficultés à avaler. (1)(2)

L’alimentation

Dans la majorité des cas, les reflux gastriques apparaissent après la prise d’un repas. Lorsque celui-ci est trop copieux, l’estomac éprouve une sensation de satiété extrême et la pression exercée favorise le RGO. Il est ainsi conseillé de fractionner ses repas et de manger en prenant le temps de bien mastiquer car la digestion commence dans la bouche !

Certains aliments peuvent aussi être la cause de renvois acides : c’est le cas du chocolat, des épices, des crudités, du jus d’orange ou de tomate, de l’alcool, des boissons gazeuses, du vinaigre ou du citron.

De plus, une consommation excessive de graisses a tendance à ralentir la vidange gastrique et accentuer l’inconfort. Évitez les charcuteries, fritures, pâtisseries, viandes grasses et plats en sauces, et favorisez les cuissons grillées, rôties ou en papillote.(3)

La pression abdominale

Il arrive que l’estomac subisse des pressions intenses qui repoussent son contenu vers le haut et donc vers l’œsophage. Ce phénomène se produit notamment en cas de constipation car les efforts de poussée lorsque nous allons à la selle augmentent la pression abdominale. De plus, lorsque le transit est ralenti, voire à l’arrêt, les fluides ont tendance à stagner. Le mouvement naturel de la digestion ne peut plus se faire vers le bas, il se fait donc parfois vers le haut ! 

Lors de la grossesse, l’anatomie du corps humain est momentanément modifiée pour laisser la place nécessaire au bébé pour se développer. L’utérus augmente de volume en repoussant les organes à proximité, l’estomac y compris. Le surpoids et l’obésité peuvent aussi mettre une pression excessive sur l’abdomen car il y a davantage de graisse viscérale et localisée sur le ventre.(1)(3)

Le tabac

À terme, le tabagisme augmente la production d’acidité dans l’estomac. En plus de cela, la cigarette contient plus de 4000 composés, dont certains entraînent irritations et inflammations dans tout l’appareil digestif : bouche, œsophage, estomac, etc. En réponse à ces facteurs fragilisants, les parois de l’estomac sécrètent davantage d’acide, ce qui accentue le risque de reflux gastrique.(4)

La position allongée

Certaines positions favorisent les renvois d’acide. C’est notamment le cas de la position allongée qui permet la remontée des sucs gastriques à travers le cardia (zone située entre l’oesophage et l’estomac). Il est donc préférable de ne pas s’allonger tout de suite après un repas mais de se reposer en position assise ou de sortir marcher pour faciliter la digestion.

 

Le dîner devrait être pris trois heures avant le coucher et vous pouvez surélever votre tête avec un oreiller supplémentaire pour limiter les risques de brûlures d’estomac la nuit. De même, le fait de se pencher en avant peut être un facteur déclenchant. Pratiquez vos activités physiques ou domestiques à distance des repas.(3)

Reflux gastrique : suis-je plus vulnérable ?

Certaines personnes sont plus vulnérables que d’autres au reflux gastrique :

  • Les femmes enceintes et les personnes en surpoids ou obésité, du fait de la pression exercée sur l’estomac ;
  • Les fumeurs, car nous avons vu que le tabac irritait l’appareil digestif et provoquait une surproduction d’acide ;
  • Les sportifs : les efforts de poussée créent une pression sur les organes et l’exercice physique après les repas peut contribuer au RGO ;
  • Les personnes présentant une hernie hiatale : l’estomac remonte dans l’œsophage à travers l’orifice hiatal, ce phénomène n’entraîne souvent aucune manifestation physique et concerne notamment les personnes âgées(5) ;
  • Les personnes sous traitement médicamenteux : il s’agit de la progestérone et de certains médicaments contre l’asthme et les maladies cardiovasculaires.
FOS FIBRES

Amicorum honest quidem dum rogemur

Illud tamen clausos vehementer angebat quod captis navigiis, quae frumenta quidem alimentorum copiis solitarum propinquantis aerumnas exitialis horrebant.

Amicorum honest quidem dum rogemur

Illud tamen clausos vehementer angebat quod captis navigiis, quae frumenta quidem alimentorum copiis solitarum propinquantis aerumnas exitialis horrebant.